perfusion, chimiothérapie, nutrition, voie sous-cutané, voie périphérique, cathéter central, chambre implantable, set de soin Hartmann
 
Accueil  
 
  Sur le dispositif
  Contamination du dispositif
  Désolidarisation des tubulures
  Précipitations de produits
 

Contamination du dispositif

Mécanismes

 
Les multiples manipulations sans précaution peuvent provoquer des infections locales et /ou générales chez le patient. Il est donc nécessaire pour prévenir ces infections liées aux soins de préparer les injections dans des conditions d’asepsie rigoureuses.
   
Prévention
 
Il faut donc utiliser du matériel stérile, à usage unique (seringues, aiguilles, compresses, alcool 60° ou alcool iodé) sur une surface de travail propre et décontaminée. A domicile les sets de préparation et pose de perfusion aident à éviter de nombreuses contaminations.

Les opercules des flacons et des tubulures doivent être désinfectées et les différentes connexions entre les tubulures doivent être protégées avec des compresses stériles imbibées d’un désinfectant. A domicile les sets de préparation et pose de perfusion permettent la préparation et la pose de perfusion en respectant les recommandations de bonnes pratiques et dans des conditions d’asepsie optimales.

La mise en place de la voie veineuse de la perfusion sur la voie veineuse périphérique doit se faire également selon les recommandations de la SFHH et la HAS parmi lesquelles sont intéressantes à relever :
« il est fortement recommandé d’informer le patient du risque infectieux lié aux cathéters veineux périphériques ».
« il est fortement recommandé d’associer le patient ou ses proches à la prévention et à la détection d’infection liée aux cathéters veineux périphériques par une démarche éducative adaptée »
« il est fortement recommandé d’exercer une surveillance clinique au moins quotidienne de l’état du patient et du site d’insertion du cathéter. »
   
Conduite à tenir en cas de problème
 
Dans un premier temps, il faut procéder à l’ablation du cathéter.

Puis s’il existe des signes généraux associés (fièvre, frissons…), un traitement par antibiothérapie générale et/ou locale pourra être envisagé.